L’essentiel pour votre permis de conduire

L’essentiel pour votre permis de conduire

Avant d’envisager de passer l’examen du permis, il est préférable d’être bien informé. Cela contribue à ce que l’apprentissage se passe bien. Cela aide également à minimiser le stress ressenti durant une telle épreuve. En plus de bien s’informer, il faut aussi se mettre dans les bonnes conditions. Cela implique une bonne préparation, ainsi qu’une bonne maîtrise du code de la route et de la conduite. Pour y parvenir, il faut se renseigner sur certains points relatifs au permis de conduire. Cet article va ainsi vous les présenter en détail.

Les catégories principales de permis de conduire

Il existe deux principales catégories de permis de conduire :

  • Permis A : pour les motos

Le permis A se divise en trois sous-catégories. On a d’abord le permis A pour les motos dont la cylindrée est supérieure à 125cm3. On a ensuite le permis A1 pour les motos ayant une cylindrée maximale de 125cm3. Et enfin, il y a le permis A2 pour les motos ayant une puissance maximale de 35kW.

Les candidats au permis A1 doivent avoir 16 ans au minimum. Tandis que ce sera 18 ans pour les candidats au permis A2 et 20 ans pour ceux au permis A.

  • Permis B : pour les voitures et véhicules lourds

Avec un permis B, vous pouvez conduire une voiture ou une camionnette dont la capacité ne dépasse pas 3,5 tonnes. Cette dernière peut avoir un attelage ne dépassant pas une capacité de 750kg.

Avec un permis B1, vous pouvez conduire un quadricycle lourd à moteur. Sa puissance ne doit toutefois pas dépasser 15kW. Aussi, son poids ne doit pas non plus dépasser 400kg à vide et 550kg étant chargé.

Les formules au permis de conduire

Le choix de la formule dépend de vos besoins et de votre avancement. Il en existe cinq :

  • La formule initiale

Cette formule comprend une partie théorique et une partie pratique. Ainsi, le candidat apprend d’abord à maîtriser le code de la route en vue de l’examen. Après l’avoir réussi, il pourra débuter la phase pratique. Au minimum, cette dernière contient 20 heures de cours de conduite en auto-école. L’apprenti sera alors accompagné par un moniteur. Ensuite, il pourra passer l’examen final du permis.

  • L’apprentissage anticipé de la conduite

Cette formule ressemble à la précédente. La différence est qu’après la partie pratique, l’apprenti ne passe pas directement l’examen final. Il doit d’abord entamer une phase de conduite accompagnée. Cette dernière dure une année. Durant celle-ci, l’apprenti doit rouler au moins 3000km avec un accompagnateur. Il s’agit souvent de l’un de ses parents.

  • La conduite encadrée

La conduite encadrée est réservée à ceux qui préparent un diplôme dans les professions routières. Pour cette formule, l’apprenti passe l’examen du code et du permis avant sa majorité. En fait, cela fait partie des épreuves pour obtenir son diplôme. Après les avoir réussies, l’apprenti entamera une conduite accompagnée jusqu’à ses 18 ans.

  • La conduite supervisée

Les candidats qui souhaitent s’inscrire à la conduite supervisée doivent d’abord avoir réussi l’examen du code. La partie supervisée peut alors commencer à l’issue de la formation initiale, avant de passer l’examen final. On peut aussi choisir cette formule en cas d’échec après l’examen final. Pour la conduite supervisée, il n’y a ni durée ni kilométrage à respecter.

  • Permis en candidat libre

Pour le permis en candidat libre, l’intéressé ne suit pas de formation au sein d’une auto-école. Il doit d’abord passer l’examen du code en s’inscrivant en ligne. S’il réussit, il pourra s’inscrire à l’examen final.

Le coût du permis de conduire

Le coût du permis dépend des séances pédagogiques et du nombre d’heures de conduite. Sachez que chaque séance est facturée entre 70 et 100 euros. Quant à une heure de conduite, elle coûte 45 euros. Une formule comprend en moyenne 3 séances pédagogiques et 20 heures de leçons de conduite. Ainsi, le coût du permis s’élève entre 1.110 et 1.200 euros. Ces tarifs concernent les formules les plus onéreuses comme l’apprentissage anticipé de la conduite et la formule initiale.

Il existe des formules moins onéreuses comme le permis en candidat libre. Pour cette formule, l’apprenti doit seulement payer 30 euros en s’inscrivant à l’examen du code de la route.

L’examen du permis de conduire

L’examen du permis de conduire se divise en deux parties : celui du code de la route et l’examen final. Pour le premier, le candidat doit répondre à 40 questions sous forme de QCM. Pour réussir, il doit obtenir au moins 35 bonnes réponses. Après avoir réussi, il entame une formation pratique à l’issue de laquelle il pourra passer l’examen final. Chaque candidat doit avoir 18 ans pour pouvoir le passer.

Que faire en cas d’échec à l’examen ?

En cas d’échec, deux solutions s’offrent au candidat concerné. Il peut repasser le permis en tant que candidat libre. De cette façon, il n’a pas à repayer pour des leçons de conduite. Il peut aussi reprendre des cours de conduite auprès de l’auto-école qui l’a formée. Dans ce cas, il sera orienté vers la conduite supervisée pour maximiser ses chances.

nathalie

Related Posts

Tout savoir sur le certificat de conformité constructeur ou COC

Tout savoir sur le certificat de conformité constructeur ou COC

Borne de charge : Faire le plein d’électricité à n’importe quel moment

Borne de charge : Faire le plein d’électricité à n’importe quel moment

Que faire en cas de panne de voiture ?

Que faire en cas de panne de voiture ?

Top 5 des meilleurs SUV Volskswagen

Top 5 des meilleurs SUV Volskswagen